jeudi 10 novembre 2016

Eric Zemmour sur RTL : Brexit - "un coup d'État en gants blancs des juges britanniques"

La chronique d'Eric Zemmour du 8 Novembre 2016 sur RTL.

La Haute Cour de justice britannique a exigé un vote du Parlement pour déclencher le Brexit. Comme si le référendum ne pouvait pas être le dernier mot de l'Angleterre.



.

31 commentaires:

  1. je suis d'accord avec vous zemmour je suis pieds noirs en descendant du bateau nous avions dis dans 50ans la FRANCE sera la poubelle

    RépondreSupprimer
  2. Deux conférences de Zemmour:
    https://www.youtube.com/watch?v=L_kJO1SnNtg
    https://www.youtube.com/watch?v=o5V8ozQWUy4
    (La deuxieme est a l'origine de la polémique sur un Zemmour "pro terroriste")

    ...Sinon les anglais vont-ils connaitre un 2005 ?

    Voter ne suffit pas, parce qu'un vote...Quelle garantie ?



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les liens.

      J'ai regardé le dernier "Polonium" avec en première partie un Thierry Ardisson tenant un discours très intéressant.

      Le débat après était pénible à cause des deux jeunes gauchistes totalement débiles. Mais pourquoi inviter des aliénés mentaux passant leur temps à torpiller les discussions...

      Et la troisième partie, avec André Glucksman, n'était pas inintéressante.
      D'ailleurs il a débattu hier avec Eric Zemmour sur BFMTV (pas encore vu alors je vais écouter maintenant):
      http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/raphael-glucksmann-face-a-eric-zemmour-quelle-idee-de-la-france-884221.html

      Supprimer
    2. Pas André, mais Raphaël...

      Supprimer
  3. le parlement est élu par le peuple
    le peuple a dit NON
    si ils font ca, c'est un coup d'état...
    et soyez sur que le national british party ramassera les dividentes..
    il n'ont pas encore compris ces élites qu'ils vont bientôt se retrouver en caleçons a force de penser pour nous..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "il n'ont pas encore compris ces élites qu'ils vont bientôt se retrouver en caleçons a force de penser pour nous..."

      Ce n'est plus valable ce que tu penses car ces élites ne tiennent plus que par leurs intérêts nationaux respectifs.

      Supprimer
  4. Il dérange mais que dit il se que tout le monde pense quel courage et bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le monde.... ! Vous allez un peu vite en besogne; autour de moi et de mes
      amis, des amis de mes amis, ainsi que les connaissances de ces derniers, il n'y
      a pas une personne qui ne pense pas le contraire de ce qu'il dit.
      Et je ne mentionne même pas ma famille, qui ne veut surtout pas en entendre
      parler. Je précise que je n'habite ni à Trifouilly-les-Oies ni à Péta Ouchnock.

      Ca ne me surprend même pas que des milliers d'admiratrices le suivent les yeux
      fermés, à demi-ouverts ou même grand ouverts, malgré ses propos misogynes
      qui sont relayés ici par des phallocrates, dont la majeure partie ne sauraient
      expliquer la différence entre ces deux qualificatifs.
      Pour eux, féministe est une insulte au même titre que raciste. Jetez donc un coup
      d'oeil à la définition de ce mot dans le dictionnaire, et profitez-en pour saisir la
      nuance entre misocrate et phallogyne.

      Comment cela pourrait-il me surprendre, elles sont des millions a avoir voté
      pour Trump, ce grand fuministe.

      Une contradictrice naturellement née, alias Georgette la trollette.

      Amitiés à Harry C.

      Supprimer
    2. Mes hommages, cher Georgette.

      Supprimer
    3. "malgré ses propos misogynes qui sont relayés ici par des phallocrates"

      Et une baffe dans ta gueule, c'est phallocrate ça aussi?

      Supprimer
    4. On ne frappe les femmes qu'avec une rose, Kami.
      (Je suis sur que vous sauriez vous servir des épines...)

      D'un point de vue personnel je suis plus concerné par les ploutocrates que apar les phallocrates.
      Mais je doute que ça vous parle...

      Supprimer
    5. Une femme oui, mais là il s'agit d'une hystérique complètement idiote (si ce n'est pas encore Awarenest, ou un autre abruti du même genre, n'ayant rien de mieux à faire qu'exposer sa stupidité sur ce blog).

      Supprimer
    6. Vous savez bien que réagir comme ça, c'est tout ce que ce genre de personnage espère...

      Moi je lui offrirait des fleurs, c'est encore pire qu'une baffe, je vous jure que c'est vrai, je connais le modèle ...

      Supprimer
    7. Je sais, mais coller des baffes à ces gens-là est un plaisir personnel...

      Supprimer
    8. Non, ce n'est pas phallocrate mais plutôt misogine.
      Perso, je dirais que j'ai à faire à un sado-machiste.
      Les cathos tendraient l'autre joue, certaines nymphos
      à tendance maso écarteraient les jambes, re-perso:
      un bon coup de genou dans les joyeuses est ma
      recette préférée.
      Oui je sais, ça fait mal, mais c'est le but !

      Georgette en trottinette

      Supprimer
    9. Vous savez, vous n'avez pas besoin de jouer du genoux, soyez vous meme, et c'est assez dissuasif...
      Une feministe militante est a peu près aussi attirante qu'un frigo en panne pour pas mal d'hommes, qui en général, n'ont pas besoin de coup de genoux...
      (N'oubliez pas les roulettes pour la trotinette, sinon il y a risque de chute)
      Le masochisme, c'est une pratique marginale, s'agirait de pas l'oublier...

      Supprimer
    10. Dissuasive, envers quoi ou qui ?
      Me suis-je présentée comme une féministe militante, c'est curieux car
      je n'en garde aucun souvenir.

      Je sais pas si il est possible de donner deux coups de genoux en un seul
      mouvement sans risquer la chute ni sans déclencher l'hilarité générale.
      Un coup de genou après l'autre permet de garder l'équilibre nécessaire.

      Si on rajoute les masochistes qui ne soupçonnent pas leur déviance, de
      la marginalité on se rapproche de la norme.

      Georgette rentre en trolleybus

      Supprimer
    11. Les malheurs de Sophisme....
      Prennez un bonbon.
      (Les fleurs c'est périssable).


      Supprimer
  5. L'écrivain Jack London (1876-1916) est connu pour des romans comme "l'Appel de la Forêt" ou "Croc-Blanc". C'était aussi un aventurier (ruée vers l'or au Klondike).

    Mais, London était aussi socialiste à une époque où ce terme avait encore un sens. Il soutenait Eugène Debs qui fut plusieurs fois candidat aux présidentielles américaines et qui, en 1912, obtint le plus fort résultat jamais atteint par un socialiste américain : 6%.

    En 1908, Jack London écrivit un roman politique : "le Talon de Fer".
    Dans ce roman, il imaginait que le capitalisme allait instaurer un régime dictatorial qui durerait jusqu'au 24e siècle.
    London est mort en 1916.
    Mais, plus tard, la période du nazisme sembla aller dans le sens de sa prévision.

    De nos jours, on est "libéral", "démocratique", "tolérant".
    On a le droit de critiquer le Système, quoiqu'on peut avoir parfois des ennuis (Zemmour en sait quelque chose).
    On choisit démocratiquement nos élus, mais de préférence "bonnet blanc et blanc bonnet" (expression du communiste Jacques Duclos en 1969).

    Mais, si le choix démocratique va dans le sens hostile au système financier mondialisé et à ses agents (comme l'UE), votre vote ne vaudra rien.
    Vous devrez recommencer (Danemark en 1992 et 1993 sur Maastricht, Irlande en 2008 et 2009 sur le traité de Lisbonne) ou, en France et aux Pays-Bas, les députés contre le peuple (traité de Lisbonne voulu par le président UMP Sarkozy et son ministre PS des affaires européennes Jouyet).

    On aura aussi des pressions pour faire céder les nouveaux élus (contre Tsipras en Grèce).
    Maintenant, c'est le Droit contre le peuple sur le Brexit comme le montre avec justesse Éric Zemmour.

    Oui, le Talon de Fer de Jack London est très présent de nos jours mais avec des apparences "libérales", "tolérantes", "démocratiques".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "talon de fer" est assez intriguant en effet.
      Peu de gens le connaissent...

      L'Amerique a connu des périodes de contestation sociale violentes.
      (Par exemple pendant les années 1940 ! C'est peu connu, mais il y a eu des grèves importantes !)

      Supprimer
    2. En effet, il y eut des conflits sociaux violents aux États-Unis à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.
      Rappelons que l'origine de la fête du travail (1er mai) est américaine (conflits violents à Chicago en 1886).
      Notons que l'agence Pinkerton (détectives) joua un rôle non négligeable contre les syndicalistes.

      Il y eut de nouveau de violents conflits sociaux après la crise de 1929. Mais, à ce moment-là, Jack London était mort.

      Supprimer
    3. On peut aussi voir le parcours de gens comme Jimi Hoffa pour appréhender le syndicalisme aux USA...

      Supprimer
    4. Hoffa, c'était la confusion entre certains syndicalistes américains et la Mafia.

      Supprimer
    5. D'ailleurs il y a un bon film sur le sujet réalisé par Danny DeVito (qui y joue aussi) avec une belle brochette d'acteurs.

      Supprimer
    6. Exact pépé, c'est bien la "caractéristique" de Hoffa.
      (Notez que ça n'est pas de l'anti syndicalisme primaire de ma part, mais juste une observation de certaines tares americaines-dont ils n'ont pas le monopole-)
      Par ailleurs, le film auquel vous pensez Kami-"F.I.S.T."-, est un des rares bons rôle de Stalone, avec le premier Rambo.

      Supprimer
    7. Le film "F.I.S.T" est pas mal, et oui c'est un des rares bon rôle de Sylvester Stallone avec "First Blood", mais je cause du film "Hoffa".

      Ca arrive de s'embrouiller (il y a tellement de films sur un même sujet et se situant à une même époque...).

      Supprimer
    8. Ha oui excusez moi, je ne l'ai pas vu ce "Hoffa" même si j'en ai entendu parler, du coup vous me donnez envie de le voir...

      Supprimer
  6. Concernant l'Union Européenne.
    On se souvient qu'après avoir quitté la présidence de la commission de Bruxelles, José Manuel Barroso (ancien dirigeant de droite au Portugal et aussi ancien maoïste dans sa jeunesse) a été recruté par la banque Goldman-Sachs.

    Rappelons que cette banque avait aidé les anciens dirigeants grecs (Nouvelle Démocratie = droite et surtout PASOK = socialistes) à truquer leurs comptes pour entrer dans la zone euro.

    Rappelons aussi que cette banque a grassement financé des conférences du couple Clinton et de Tony Blair.
    On peut s'interroger pour savoir ce que cette banque récompensait chez Barroso (et surtout concernant la gestion de l'UE).

    Allez, ne soyons pas mauvaise langue.
    Le comité "d'éthique" (ne riez pas !) de l'UE estime que Barroso a respecté "le code de conduite". Bref "circulez, ya rien à voir".
    Tout de même, ce comité reproche à Barroso d'avoir déclenché des critiques, des polémiques. Bref, il aurait d^être plus discret.

    L'édition 2017 du Larousse étant probablement sortie, je propose pour l'édition 2018 la définition suivante du mot "éthique" : droit de magouiller sans limite à condition de le faire discrètement, de ne pas se faire prendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les gens n'ont pas à attendre plus de morale de la part des politiques, ni plus d'éthique, que ce qu'ils attendent de n'importe qui d'autre...

      Je répète que les politiques défendent les intérêts d'un pays, dont les habitants les ont élus, que si c'est dans leurs intérêts de le faire.

      Supprimer
    2. D'abord, il ne me semble pas que Barroso défende les intérêts d'un pays (y compris le sien : le Portugal).

      Cette affaire montre surtout ce qu'est cette structure supra-nationale : l'Union Européenne.

      Ensuite, moi aussi, quand j'entends ou lis le mot "éthique", je dis "au secours". Je voulais surtout montrer que l'existence d'un "comité d'éthique", c'est de la tartufferie.

      Supprimer
    3. "Je voulais surtout montrer que l'existence d'un "comité d'éthique", c'est de la tartufferie."

      Ca c'est clair.

      Supprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.