vendredi 11 novembre 2016

Eric Zemmour face à Raphaël Glucksmann le 10 Novembre 2016 sur BFMTV

Déjouant la quasi-totalité des pronostics, Donald Trump vient d'être élu mercredi président des États-Unis. Héros populiste improbable, le milliardaire a dénoncé durant sa campagne "l'establishment" et a promis de "rendre à l'Amérique sa grandeur". Son discours, qui joue sur les frustrations et insécurités de la classe moyenne américaine, laissée-pour-compte de la mondialisation, a séduit des millions d'entre eux.

L'élection de Donald Trump signe-t-elle alors la victoire du populisme ?

Avec: Raphaël Glucksmann, essayiste et réalisateur, auteur de "Notre France. Dire et aimer ce que nous sommes" (Éd. Allary).
Et Éric Zemmour, journaliste, essayiste et auteur d'"Un quinquennat pour rien" (Éd. Albin Michel).

19h Ruth Elkrief, du jeudi 10 novembre 2016, sur BFMTV.



.

50 commentaires:

  1. Combien d'exemplaires vendus pour R. Glucksman ? Combien pour Eric Zemmour ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un faux bon argument car tout le monde achetant un produit (ou une oeuvre) ne le fait pas pour les mêmes raisons.
      Et puis il y a qu'à voir les trucs médiocres et nuls qui se vendent à des millions d'exemplaires...

      Supprimer
  2. Glucksman, après ses premières armes en Ukraine avec les dictateurs, essaie de se faire une place en France . Il fait partie des Attali, BHL, Minc etc... Qui ont un avis sur tout mais ne voient pas les mouvements des peuples.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se sent tellement intellectuel, qu'il ne réalise même pas la portée de sa bêtise.

      Supprimer
  3. Glucksman, après ses premières armes en Ukraine avec les dictateurs, essaie de se faire une place en France . Il fait partie des Attali, BHL, Minc etc... Qui ont un avis sur tout mais ne voient pas les mouvements des peuples.

    RépondreSupprimer
  4. EXACTEMENT BABETH MONSIEUR SALAME FAIT PARTIE DE LA MAISON MERE
    Mon dieu que c'est jouissif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il aurait eu, en effet, de curieux liens avec l'Ukraine, "le fils de".
      Interview cacophonique, très pénible, Zemmour en est caricatural et inaudible...

      Supprimer
    2. Raphaël Glucksman se fait très mal comprendre car il pourrait dire simplement que "des étrangers devenant français apportent un plus à la culture française". Mais c'est le cas que si ils mettent la culture française au dessus de leurs bagages respectifs...

      Supprimer
    3. la culture francaise c'est mac do coca cola plus belle la vie d'un coté
      et couscous merguez de l'autre..
      "le plouc de Français" qui vote utile on ne veut pas l'entendre comme
      disait hier l'excellent André Bercoff...

      Supprimer
    4. Bercoff était l'un des rares journalistes a avoir rencontré Trump, et a dire très tôt que Trump n'était pas une caricature de beauf guignolesque que les médias ont voulu faire de lui.

      On se demande s'il a les épaules pour le rôle qu'il pourrait avoir...Ou pas.
      Mais des choses vont se voir vite.

      (Quand on voit que certains grand magasines américains...Et meme l'Elysée, avaient prévu uniquement une declaration officielle pour une élection de Clinton...Sans parler d'un ambassadeur qui a appris le concept de diplomatie par correspondance....Ca les etonne que Trump soit élus ces incapables ?)

      Supprimer
    5. @callahan"Interview cacophonique, très pénible, .."
      Que je ne veux pas m'infliger en entier, après un aperçu du replay sur BFM. Je veux rester sur la bonne impression du lien de sa conférence à Orange que vous nous avez proposé. Seul sur scène, une bonne sono, du grand art. C'est à mon avis ce qui convient le mieux à Zemmour en plus de ses livres.

      "Zemmour en est caricatural et inaudible..."

      C'est ce qui me désole et devrait l'inciter à refuser même si elles sont rares ce genre d'invitations.

      Jean

      Supprimer
    6. Pour le coup cette cacophonie est davantage de la responsabilité d'Eric Zemmour qui a ouvert dès le début les hostilités, mais c'est parce que l'autre l'aurait attaqué en justice...

      Supprimer
  5. Merci Éric
    Merci pour vos analyses qui nous confirme nos ressentis

    RépondreSupprimer
  6. Il y a un argument simple pour répondre à ceux qui soulignent que nos ancêtres ont évolué depuis les Gaulois : quasiment tous les nouveaux arrivants, se sont battus contre les nouveaux envahisseurs, pour conserver leur pays et traditions. Accepter de nouvelles cultures comme la mini-jupe qui n'est pas obligatoire, oui. Accepter la charia qui est obligatoire, non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout de meme sidérant que Hollande parle de "sécession territoriale" dans un livre a quelques mois des élections. Ca a rendu son propre camp fou de rage (Valls en particulier).

      A quoi joue-t-il ?

      Supprimer
    2. comme jadis Mitterrand
      il casse son jouet

      Supprimer
    3. Il n'est pas là où il est en ayant le peu d'intelligence que tu lui prête en sortant ce genre de propos totalement stupide.

      Supprimer
    4. C'est bien pour ça que je me pose la question, Hollande n'est pas un idiot, il faut voir comment il utilise Macron pour emmerder Valls. il n'a pas fait ce livre pour rien...

      Nos politiques sont indéniablement des machiavels de bon niveau pour l'accès au pouvoir.
      Ce qu'ils en font après c'est autre chose.

      Supprimer
    5. Hollande sait que sa carriere politique est derriere lui, il savait déjà qu' un deuxieme mandat etait foutu pour lui a la sortie du livre.
      tout comme mitterrand savait qu'il allait mourir.
      mes propos ne sont pas plus stupide que ton raisonnement le jap..
      ces gens ont la haine de leur propre camp..
      Mitterrand souhaitait chirac
      Hollande preferera juppé..
      ces merdes n'en ont rien a foutre une fois installé..
      Hollande ira pantoufler dans le privé, voir au senat..
      Qu'est ce que tu crois.. toujours aussi aveugle..

      Supprimer
    6. Je ne suis pas du tout aveugle concernant les leurs motivations, ni sur ce qu'ils feront après.

      Je te réponds qu'ils ne sont pas idiots, mais tu comprends autre chose...


      Si c'est des idiots, qu'est-ce que cela fait de toi puisque c'est "des idiots" qui ont le pouvoir et qui dirigent (en partie) ta vie?

      Réfléchis un peu avant de pondre n'importe quoi...

      Supprimer
  7. qu'il vienne voir Montreuil qui se gentrifie et il nous dira s'il n'y a quasiment plus un français blanc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca, ça doit dependre où, a Montreuil...

      Supprimer
    2. Ayant travaillé et habité 8 ans à Sevran dans un collège, je dois dire que j'étais un des rares blancs dans cette ville...

      Supprimer
    3. Le marché le long du périph est pas mal. On voyagé en Afrique sans prendre un billet d avion. Tout le 93 a été abandonné par les politiques par incapacité à prévoir et maintenant par peur.

      Supprimer
    4. Le marché le long du périph est pas mal. On voyagé en Afrique sans prendre un billet d avion. Tout le 93 a été abandonné par les politiques par incapacité à prévoir et maintenant par peur.

      Supprimer
    5. Pas "incapacité a prevoir", indifférence totale en fait...

      Supprimer
    6. Incapacité, indifférence,...par crédulité pour certains, pour d'autres, complicité et préméditation!

      Supprimer
  8. "C'est tout de meme sidérant que Hollande parle de "sécession territoriale" dans un livre a quelques mois des élections. Ca a rendu son propre camp fou de rage (Valls en particulier)."

    Je crois que Hollande pense que la globalisation dans tous les domaines (c'est à dire la libre circulation de tout) est irréversible. Il pense que sa façon de penser mondialiste, européiste est la seule crédible; Il ne fait que prévoir ce qui pourrait se passer.
    C'est un réaliste en quelque sorte.
    Si Trump est ce qu'il dit qu'il est, à savoir s'il prend le parti des Américains contre les étrangers, Hollande va avoir du mal à continuer de baiser les babouches du président américain, lui qui prend systématiquement le parti des étrangers contre les Français.
    Archimède.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La tete qu'il a fait pendant son discours sur l'accession au pouvoir de Trump va dans votre sens.
      Merkel était pire. Son discours m'a fait franchement ricaner. L'Allemagne qu donne des leçons sur le racialisme a ses maitres, c'est grinçant.
      (Parce que ne croyez pas qu'il n'y a aucun reste derrière le discours de façade, mais ça s'exprime économiquement...).
      Les rapports americano-allemands sont très ambigus parfois.

      Dans notre cas je pense que c'est littéralement des rapports contre nature.
      Nous sommes de mauvais élèves.

      "Realiste", Hollande, sinon, par rapport a son impuissance devant le processus ?
      Hollande n'est pas la France, si c'est le cas, on est morts.

      Supprimer
    2. "Les rapports americano-allemands sont très ambigus parfois.

      Dans notre cas je pense que c'est littéralement des rapports contre nature.
      Nous sommes de mauvais élèves."

      C'est ce qui m'agace avec la France; elle ne combat pas les colonisations dont elle est la victime, ni ne prend le parti opposé de s'en accommoder et d'en faire une force comme avait su le faire le Japon après la seconde guerre mondiale.

      C'est lourd dingue cette indécision de la France; mon pays.

      Supprimer
    3. Mais je ne pense pas que ça puisse durer de la façon actuelle encore trop longtemps.

      Supprimer
    4. Oui, et c'est ce qui m'inquiète pour l'avenir car comment vont se régler les problèmes de surpopulation, de manque de place, de nourriture et d'énergie...

      Pour ça que je cause quelques fois d'avancées scientifiques qui permettraient à l'humanité de se donner du temps pour régler les problèmes (temporairement, car il y aura tout le temps des problèmes qui nécessiteront des solutions) auxquels elle a à faire face.

      Supprimer
  9. J'espère de tout mon cœur que Trump va soutenir la première ministre britannique, elle en aura besoin.
    Archimède.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il avait invité Farage, a un de ses meetings (Très diplomate Farage sur le coup "je ne voterai pas Clinton si j'étais américain"...),

      Trunp est une inconnue...Pourra-t-il ? voudra-t-il ?

      L'avenir le dira, mais ne pas avoir Clinton est déjà positif...

      Supprimer
  10. La plupart de ces ''penseurs'' nous vendent notre mort.

    Merci à Eric Zemmour pour son courage.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne sais pas si vous connaissez Ayn Rand, la meilleure avocate du capitalisme de papa (la richesse fondée sur l'économie réelle et nationale)
    La victoire de Trump pourrait être un retour en grâce de Rand.
    Elle honnit ce qu'elle appelle l'altruisme collectiviste (à tendance totalitaire) comme un système hyper-pervers. On pourrait le résumer ainsi - et tous les Obama, Clinton, Hollande en font partie - c'est que l'argent qui est laissé à tous ceux qui produisent des richesses - doit être proportionnel non pas à la valeur ou la quantité de richesses produites, mais inversement proportionnel aux demandes à satisfaire chez tous ceux dans le monde qui ne produisent pas de richesses.
    Dans ce genre : "Que vous soyez obligé de travailler sans espoir de vous élever, et que la moindre faillite, famine ou épidémie, n'importe où sur la terre, menace votre subsistance, votre habillement, votre foyer, vos loisirs. Que vous soyez obligé de travailler sans espoir d'améliorer votre sort jusqu'à ce que les Cambodgiens (ou autres ndr) mangent à leur faim et que tous les petits Patagoniens aillent à l'université. Que votre travail soit un chèque en blanc donné à tout nouveau-né sur cette terre, ou encore à des gens que vous ne verrez jamais, dont vous ne connaîtrez jamais les vrais besoins, dont vous ignorez tout de leur compétence ou de leur paresse, de leur négligence ou de leur duplicité, et sans avoir le droit de poser la moindre question. Travailler, travailler , travailler et laisser les (représentants du bien commun ndr) décider qui pourra s'approprier le fruit de vos efforts, de vos rêves, et vous voler votre vie "
    Archimède

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un intervenant en a causé il y a peu de temps sur ce blog, et je lui avais répondu sur ce que je pense de certaines idées de cette femme.

      Supprimer
    2. L'intervenant c'était un certain Greg, et je lui ai répondu ici (message du 1 octobre 2016 à 23:15):
      http://ericzemmour.blogspot.fr/2016/09/eric-zemmour-rtl-donald-trump-usa.html

      Supprimer
    3. Dans le texte ce qui est frappant c'est qu'il n'est pas question de compatriotes.
      La limite avec un libéral c'est de savoir s'il est patriote ou pas.
      S'il ne l'est pas, sa nationalité et ses droits vis a vis de son pays, sachant qu'il n'a aucun devoir vis a vis de lui selon lui, n'existent pas.
      Avec toutes les conséquences qui vont avec...
      (Nationalisation, joli mot. A garder en réserve pour les qataris et seouds...Nasser en son temps...Bref.)
      Des français exilés a Londres qui attendaient Zemmour ont été acueillis froidement par ce dernier.
      La fiscalité confiscatoire ou l'état obèse sont des plaies, mais si c'est pour justifier la loi de la jungle façon libertarienne...

      La societe n'existe pas ? Et votre pays ?
      Meme un type comme De Lesquen admet que la lutte des classes doit avoir des bornes.

      Sinon, ce sera la vie en résidence securisee avec milice privée.
      Pour une minorite, bien sur, les autres...

      Supprimer
  12. Pour les homos, je sais pas. Pas vu d'allusion à ce sujet.
    J'ai lu les deux livres traduits en Français dont le pavé de plus de 1100 pages : la grève. (Je me demande ce que vous avez lu d'elle).
    Car pour Rand comme pour Thatcher : la société n'existe pas. Seuls les individus existent. Alors au sujet d'une nation forte, je me rappelle un de ses propos en substance. C'était une image : pas la peine d'espérer avoir une belle forêt si chaque arbre est pourri ou malade.
    Archimède

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces personnes pensaient cela car elles avaient un niveau de vie assez confortable (et ce même si ils fussent en rapport avec leurs choix, leurs efforts...) et aussi parce qu'elles voulaient se faire passer pour des personnes plus lucides et réalistes que les autres individus, les hommes, présents en très grande majorité dans les milieux qu'elles côtoyaient.

      Supprimer
    2. C'est moins difficile d'être lucide et réaliste quand vous avez un certain confort. Les pauvres, eux, ont beaucoup plus de soucis au quotidien.

      J'ai lu quelques textes d'elle mais pas son pavé de 1100 pages (j'en ai lu des pavés, comme par exemple "Guerre et Paix").

      Supprimer
    3. Et je répète que je suis comme d'autres ici pour une nation forte, mais que si les individus sont forts eux aussi. Ce qui est loin d'être le cas...

      Supprimer
    4. "la société n'existe pas. Seuls les individus existent."

      Faut leur faire lire Robinson Crusoe.
      L'individu seul n'existe pas .

      C'est le meme genre d'argument qu'interdire un mot pour essayer de supprimer son existence.

      Thatcher avait beaucoup de qualités, mais les conséquences a long terme de sa politique, faut voir...
      (Idem pour Reagan).

      L'ideologie a toujours ses limites.

      Supprimer
  13. Pas lu Robinson Crusoé. Ce que je crois comprendre, c'est qu'on ne parle pas de la même chose. Mais vous tombez mal, Harry, en disant qu'interdire un mot etc
    La réponse est simple ; de quoi un mot est-il le nom ?
    De quoi, moi, suis-je le nom et de quoi le mot société est-il le nom ?
    Je vous laisse deviner le référent le plus fiable.
    Archimède

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait que devient un type hors de toute société ?
      Vu que ça n'existe pas, la "société", ça devrait pas poser de problème.
      Robinson seul a pourtant de quoi vivre confortablement...

      J'ai entendu des gens comparer Trump a Gorbatchev.
      Une certaine façon d'être libéral, justement celle de Thatcher avait été rejetée par quelqu'un qui avait vécu le goulag...

      Entre le socialisme (Pas beaucoup d'affection pour lui) et ce liberalisme là, la personne en question (Soljenitsine) avait refusé de choisir...

      Supprimer
  14. Je ne sais pas. Ce n'est pas de la société dont Robinson a besoin, c'est de compagnie on dirait. Selon moi, il ne faut pas confondre : l'homme est un être sociable, oui, pas un être social. La société et son organisation c'est un deal : sécurité et services contre participation et allégeance à un certain nombre de codes.
    Mais pour en revenir à un point fondamental soulevé par EZ et non contredit par Gluckssmann, il y a un tropisme puissant qui s'appelle l'instinct grégaire. Dès qu'on est nombreux, on se rassemble et on fait communauté. Quand on est vraiment nombreux et que rien ne nous oblige à nous intégrer dans une société préexistante, (au contraire avec l'apologie du multiculturalisme) on devient ce que EZ décrit. Pas besoin de faire allusion aux morts, c'est anthropologique.
    Archimède.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez une vision contractuelle de la société.
      Anglo-saxonne non ?

      Un contrat n'a de valeur que si on le fait respecter.
      (Qui ? Qui va être la garantie ?)
      (Ca c'est pour les theories de Ricardo "tout s'équilibre naturellement", c'est ça, oui...Theories invalidées par les faits depuis longtemps)
      Et qui plus est pourquoi ne pas faire un contrat sur la consommation d'oxygène ?

      La dessus Michea est, au moins partiellement pertinent.

      Sinon je suis d'accord sur votre remarque sur le coté grégaire.

      Le problème d'une certaine forme des libéralisme, c'est qu'il crée potentiellement le multiculturalisme, en est meme l'avocat !
      Libre commerce des marchandises, des hommes (Terroristes ? Moindre mal !) et SURTOUT du capital.

      Cette vision la nous ruine, d'autant que ceux qui nous la vendent ne se l'appliquent pas toujours, pas si bêtes...

      Supprimer
  15. Zemmour a raison , même Hollande le prévoit , une partition de la France due à l'invasion islamique !! Comme à Marseille par exemple , au nord l'immigration de masse , au sud le repli des populations européennes !!!

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.