jeudi 9 avril 2015

Eric Zemmour sur RTL : "Un musulman est-il forcément pieux ?"

"Un musulman est-il forcément pieux ?", interroge Éric Zemmour.
La chronique du Mardi 7 Avril 2015 sur RTL.


Le journaliste revient sur un week-end très pieux, où le recteur de la mosquée et l'archevêque de Paris ont rivalisé dans la surenchère concernant les lieux de culte musulmans.



.

65 commentaires:

  1. Le Coran est un texte incompatible avec les lois de la République Française. Il devrait être interdit de diffusion sur le territoire Français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une telle mesure pousserait plus de gens à le lire...

      Supprimer
    2. Et si le Coran est interdit en France, les Imams ne peuvent plus le lire dans les mosquées (ni ailleurs d'ailleurs).

      Supprimer
    3. Mais comment vous allez empêcher des gens d'avoir un certain livre et de le lire? Vous faites du slogan n'ayant aucune prise sur la réalité...

      Supprimer
    4. Effectivement, c'est sans prise sur la réalité. Interdisez un livre et il circulera sous le manteau. Et il y a internet. Vous contrôlez tous les sites qui citent les versets du Coran ???

      Vous oubliez aussi ce qui se dit dans certaines mosquées et dans les prisons. On ne fait pas qu'y lire le Coran.

      Marc.

      Supprimer
    5. Il y a deux Coran, le Coran qui est lu dans les écoles coraniques en Irak et au Pakistan et le Cioran édité dans les pays occidentaux en français. Ce n'est pas du tout le même. Dans le Coran édité en occident tous les passages où il est question de trucider les infidèles ont disparu. Hélas c'est le Coran auquel se réfèrent les sympathisants de l'islam et les Musulmans français. Les jihadistes, eux, se réfèrent à l'original.

      Supprimer
    6. harry callahan9 avril 2015 à 15:51

      Pas credible une seule seconde ca.

      Zemmour a lu publiquement des passages sympathiques de ce livre sur les juifs, les chretiens, les mecreans etc...Vous croyez qu'il a importé sa version de l'Irak ou du Pakistan ?

      A l'heure d'internet interdire le coran est impossible (Meme avant d'ailleurs).

      Supprimer
  2. C'est effectivement possible.
    Mais l'interdiction signifie que certains des propos tenus sont hors la loi.
    Ainsi l'objectif est que le religion fondée sur ce texte soit déclarée hors la loi.
    Soit elle évolue, soit elle dégage de France.
    Oui pour un Islam de France, non pour l'Islam en France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas à interdire le fait de posséder un livre et de le lire. Comment vous allez faire?

      L'Etat doit assumer ses responsabilités en ne tolérant pas les revendications qui nuisent à la cohésion de la société.

      Supprimer
    2. Il n'y a pas que les revendications qui peuvent nuire à la cohésion de la Société. Il y a aussi certains discours appelant à la haine ou à la guerre. Assumer ses responsabilités pour l''Etat, c'est s'appuyer sur la loi qui doit, si nécessaire, être modifiée pour tenir compte des dérives constatées et veiller que cette loi soit appliquée dans toute sa rigueur. Le tout sans trembler devant le risque d'être accusé par les lobbies divers et variés de stigmatiser telle ou telle communauté de religion, de pensée ou de tout autre intérêt.

      Marc.

      Supprimer
    3. @kami La loi permet de faire interdire à la diffusion un livre ou un texte; il faut tout d'abord qu'une association des droits de l'homme porte plainte, et gagne. La diffusion est alors interdite.

      Supprimer
    4. Je rejoins la majorité de vos propos sur le fait d'être intransigeant avec des lois religieuses qui vont à l'encontre de la démocratie et de toutes ses valeurs (liberté d'expression, droits des femmes, etc...)
      Cependant je constate que les gens se fourvoient en pensant qu'il est possible d'avoir un Coran de la Mecque et un Coran des sociétés occidentales démocratiques car vous en oubliez son essence : c'est Dieu qui parle ! Et spécifiquement dans le Coran que j'ai en main depuis les attentats du 11 septembre pour me faire ma propre idée et non une idée reçue véhiculée par tel mouvement de pensée ou politique.
      (Et avant de connaître Eric Zemmour, j'avais la même analyse que lui.)
      Selon le Coran, le porte-voix d'Allah est le prophète Mahomet.
      En clair, si certains musulmans acceptent l'idée de supprimer certains versets au nom d'un "Islam de France", c'est reconnaître que Allah n'existe pas ! Car dans toutes les religions monothéistes, Dieu a vue sur le passé comme sur l'avenir, est omniprésent et omniscient puisqu'il est le créateur de tout l'univers et ne peut donc pas se tromper. Donc si, dans le Coran, il y a des versets qui disent que les Juifs, les Chrétiens et plus généralement les infidèles sont les ennemis d'Allah et doivent subir la géhenne ou être massacrés alors c'est inéluctable, un musulman pratiquant doit adhérer à ces propos car c'est Dieu qui parle.
      Qui peut contredire Dieu s'il existe vraiment ?
      En clair quand on procède à des schismes religieux, c'est la preuve de l'inexistence de la ou des divinités adorées en l'occurrence puisque l'on remet en cause les textes qui sont les racines même de la religion en question.
      Ce qui a été le cas au sein la Chrétienté plusieurs fois et quelquefois au sein de l'Islam (sunnites et chiites par exemple).
      Si Dieu est si puissant alors il aurait le pouvoir de ne pas permettre la moindre interprétation déviante et donc le moindre schisme.
      Conclusion : les Dieux et religions ont été inventés par les hommes et c'est pourquoi ils en changent les vérités et/ou les règles, parce qu'elles sont tout simplement issues de l'imagination humaine pour des raisons sociétales donc politiques.

      Supprimer
    5. Apolic, vous continuez dans le délire...

      Supprimer
    6. harry callahan9 avril 2015 à 22:54

      Apolic les "associations de droits de l'homme" ne porteront jamais plainte contre le coran...
      Vous le savez parfaitement.

      Supprimer
    7. @Harry
      il n'y a pas que des associations d'extrême gauche qui œuvrent dans les droits de l'homme et du citoyen. (Certes elles sont ultra majoritaires)

      @Anonyme du 9 avril 2015 19:05
      Pas d'accord quand vous dites <<... c'est reconnaître que Allah n'existe pas ! >>
      Cela indique 'juste' que l'on refuse de penser que le Coran soit (uniquement) la parole de Dieu.
      (En plus direct: le prophète est un affabulateur.)
      Je sais c'est beaucoup à admettre pour certains croyants, trop peut-être. Mais ceux qui refuseront seront sanctionnés ou devront dégager de France.
      Je suis d'accord quand vous dites que << les Dieux et religions ont été inventés par les hommes >>
      Mais il y a malheureusement beaucoup de schizophrènes dans ce monde qui croiront toujours à ce genre de fadaises (croyances).
      A minima, ces croyances doivent être compatibles avec notre république et nos lois. Ce qui n'est pas le cas de l'Islam, à commencer par le Coran.

      Supprimer
    8. Il y a effectivement beaucoup d'absences de nuances et d'inexactitudes dans ce qu'a écrit Anonyme du 9 Avril 2015. Il y a ce que vous citez, mais aussi:

      "En clair quand on procède à des schismes religieux, c'est la preuve de l'inexistence de la ou des divinités adorées" :

      Ce n'est pas exact. On peut prendre comme contre exemple le protestantisme, schisme au sein de la chrétienté. A l'origine, ce schisme vient d'une remise en cause de ce que l'Eglise a mis en place et non du fondement même des textes sacrés des Chrétiens On ne peut donc pas en déduire que c'est "la preuve de l'inexistence de la ou des divinités adorées".

      Par ailleurs, on ne peut pas faire un parallèle entre critique du Coran et critique de la Bible comme le fait cet anonyme. La Bible n'est pas considérée par les juifs et les chrétiens comme "dictée" par Dieu à contrario du Coran (au moins en partie) par les musulmans. De ce fait l'exégèse de leurs textes sacrés est considérée comme normale par les chrétiens et les juifs. elle l'est beaucoup moins par les musulmans.

      "Si Dieu est si puissant alors il aurait le pouvoir de ne pas permettre la moindre interprétation déviante et donc le moindre schisme.": Ce n'est pas exact non plus. La plupart des croyants (juifs, chrétiens et musulmans) vous diront que Dieu laisse l'homme libre de leurs choix. Ils vous diront qu'il se révèle de différentes façons tout le long de l'histoire humaine. De plus, les croyants n'ont pas tous cette idée d'un Dieu puissant s'imposant de force à l'homme tel que l'écrit cet anonyme (ça saute même aux yeux chez les chrétiens puisque leur dieu a même été cloué sur une croix!).

      "les Dieux et religions ont été inventés par les hommes": Pour les religions, sans doute. Pour Dieu, c'est une autre affaire. Vous pouvez le penser mais on ne peut pas annoncer ça comme un postulat. Personne n'a encore apporté la preuve de l'existence de Dieu, mais personne n'a encore aussi démontré le contraire. Tout cela est uniquement de l'ordre de la réflexion philosophique (cf. Pascal, Bergson, Marx, ...) qui peut amener à l'une ou l'autre des conclusions sur lesquelles chacun peut se faire une opinion.

      Marc.

      Supprimer
    9. Le principe même de la science et des mathématiques, c'est de démontrer l'existence de ce que l'on affirme et non pas de démontrer l'inexistence de quoi que ce soit.
      Ce qui n'est pas scientifique (au sens rigoriste des mathématiques), n'est que du flan.

      Pour les écritures qui sont la parole de Dieu, je ne parlais principalement que du Coran.
      Cependant même dans la Bible ou dans l'Ancien Testament, Dieu s'adresse à ses fidèles (à Moïse pour les 10 commandements, ou à Noé pour le déluge, ou à Abraham our tuer son propre fils), lorsque Jésus rassemble ses brebis égarées et s'adresse directement à ses apôtres, il est Dieu sur terre.

      De plus sur le protestantisme, il me semble bien que Marie est vierge dans le nouveau testament, donc c'est bien une remise en cause des écritures "saintes" au travers le schisme protestant.

      Dieu n'existe pas (voir Nietzsche, Richard Dawkins, Desmond Morris, etc...), il a été créé pour les simples d'esprits, rassembler les masses et permettre au roi d'être le représentant absolu sur Terre, donc "indélogeable".
      Dieu n'est que politique et "spirituel" pour les gens qui ont besoin qu'on leur explique quoi faire quand ils rencontrent un problème. Je les plains.

      Enfin connaissez-vous une religion qui ne fait pas référence à un dieu ?
      Même le bouddhisme annonce l'illumination divine si l'on devient Bouddha (seule religion qui permet à l'homme de "devenir Dieu"). Donc si vous reconnaissez que toutes les religions ont été inventées par l'Homme, il en est de même pour Dieu ou les divinités concernées.

      Vous jouez beaucoup sur les mots, je trouve...

      L'anonyme ne s'est pas présenté, il se prénomme Laurent. Au temps pour moi.

      Supprimer
    10. "De plus, les croyants n'ont pas tous cette idée d'un Dieu puissant s'imposant de force à l'homme tel que l'écrit cet anonyme (ça saute même aux yeux chez les chrétiens puisque leur dieu a même été cloué sur une croix!)."

      Il aurait su qu'il serait crucifié et aurait ressuscité... C'est une manière plus subtile de s'imposer.

      Supprimer
    11. Laurent si vous comptez empecher les gens de croire, je vous souhaite bien du plaisir (Et aussi un entrainement militaire personnel voire la mise en place de camps de reeducation...)

      Dans les mathematiques, il y a la demonstration par l'absurde...
      (Voire les paris pascaliens...Les philosophes "demontrant" l'existence de dieu ca existe aussi.)

      Definitivement, si vous avez la reponse a ce qui arrive aux gens apres leur mort, vous pourrez les empecher de croire en quelque chose. Si c'est pas le cas, vous perdez votre temps...

      Supprimer
    12. ...Et Apolitic, en effet, l'ideologie des associations de droits humanitaire ne va pas aller dans votre sens. Ceux qui oeuvrent dans ces associations sans partager cette ideologie et en accord avec vos idées perdent leur temps et se fourvoient, a mon avis.

      Ils n'arriveront jamais a aucun resultat.

      Supprimer
    13. @ Laurent:

      "Le principe même de la science et des mathématiques, c'est de démontrer l'existence de ce que l'on affirme et non pas de démontrer l'inexistence de quoi que ce soit".

      Là encore, je ne suis pas d'accord. Je me souviens bien de mes devoirs de mathématiques qui pouvaient aussi bien consister à démontrer qu'une proposition étaient vrai, comme démontrer qu'elle était fausse.

      "Ce qui n'est pas scientifique (au sens rigoriste des mathématiques), n'est que du flan."

      Il y a des tas de choses non scientifiques qui ne sont pas du flan (démontrez moi de manière scientifique pourquoi deux œuvres d'art composées à partir des mêmes matériaux ne suscitent pas chez vous la même émotion....)

      "Cependant même dans la Bible ou dans l'Ancien Testament, Dieu s'adresse à ses fidèles (à Moïse pour les 10 commandements, ou à Noé pour le déluge, ou à Abraham our tuer son propre fils), lorsque Jésus rassemble ses brebis égarées et s'adresse directement à ses apôtres"

      Non. il est communément admis que les rédacteurs de la Bible nous racontent une histoire basée sur une révélation et en partie, surtout pour le Nouveau Testament sur le témoignage. Dans la Bible, le croyant dispose de la parole de Dieu telle que le rédacteur l'a rapportée et non telle que Dieu l'a dictée à un prophète sensé être analphabète.

      Vous pensez peut-être que c'est jouer sur les mots, mais croyez moi, ça fait toute la différence en terme de droit à l'interprétation des textes. Penchez vous sur l'exégèse effectuée sur les textes du Coran et ceux de la Bible. Vous constaterez par vous même que ça n'a rien à voir.

      "De plus sur le protestantisme, il me semble bien que Marie est vierge dans le nouveau testament, donc c'est bien une remise en cause des écritures "saintes" au travers le schisme protestant."

      Ce n'est pas la raison du schisme qui est, à l'origine, politique à l'intérieur de l'Eglise.

      Après on en revient à l'interprétation des textes et à l'exégèse .Après le schisme, l'exégèse s'est différenciée et dans le cas précis que vous citez, la question s'est posée de savoir pourquoi, certains évangélistes citaient la virginité de la mère de Jésus et d'autres non et pourquoi on ne retrouvait pas cela dans les paroles de Jésus. Les catholiques et les protestants ont conclu différemment. Mais rappelons toutefois que c'est de l'interprétation de cette virginité dont il est question. les catholiques disent que la mère de Jésus est restée vierge. C'est le fameux "toujours vierge" objet de discorde. Les protestants non. Il n'y a pas de remise en question de la véracité des textes par les protestants. La encore (voir plus haut), c'est une exégèse différente.

      Marc

      Supprimer
    14. à Laurent

      "Dieu n'existe pas (voir Nietzsche, Richard Dawkins, Desmond Morris, etc...)",

      Je pourrais vous rétorquer Dieu existe (voir Pascal, Descartes, Bergson, plus récemment Guitton, .)..pour citer comme vous des philosophes). Ce n'est pas pour autant que j'aurais plus ou moins raison que vous! Relisez "les Pensées" de Pascal et le "Testament philosophique" de Jean Guitton, et vous verrez qu'ils" démontrent" l'existence de Dieu avec autant de subtilité et de conviction dans le raisonnement intellectuel que ceux que vous citez qui soutiennent le contraire.

      "Enfin connaissez-vous une religion qui ne fait pas référence à un dieu ?"

      "Enfin connaissez-vous une religion qui ne fait pas référence à un dieu ?
      Même le bouddhisme annonce l'illumination divine si l'on devient Bouddha (seule religion qui permet à l'homme de "devenir Dieu"). Donc si vous reconnaissez que toutes les religions ont été inventées par l'Homme, il en est de même pour Dieu ou les divinités concernées".

      Je ne reconnais pas que les religions sont inventées. Je dis que c'est possible, mais que ça n'a rien a voir avec l'existence ou non d'un Dieu..Les croyants vous diront que leur religion est une "révélation" de Dieu. C'est une certaine perception de ce que serait Dieu pour l'homme.

      "Vous jouez beaucoup sur les mots, je trouve..."

      Les textes (sacrés ou non) sont des mots et les mots ont un sens (Eric Zemmour n'arrête pas de le rappeler...) . En matière religieuses, où les détails sont extrêmement subtils, c'est encore plus vrai. ,Si vous saviez à quel point les musulmans par exemple, peuvent jouer sur un seul mot ("paraclitos") qui aurait pu être mal retransmis du grec dans les évangiles pour remettre en cause des dogmes fondamentaux des chrétiens comme pour expliquer que Jésus aurait annoncé la venue du prophète plutôt que l'esprit saint.

      Marc.

      Supprimer
    15. Je n'avais pas lu ce qu'avait répondu Harry Callahan à Laurent et je souscris. Je rajouterais qu'il faudrait répondre aussi à la question des croyants "pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que le néant?" autrement que par "c'est le hasard" car pour beaucoup de croyants (c'est encore plus vrai de certains scientifiques croyants), l'univers est trop bien régi par des règles physiques précises pour qu'ils puissent accepter cette réponse;

      Marc.

      Supprimer
    16. "l'univers est trop bien régi par des règles physiques précises pour qu'ils puissent accepter cette réponse;"
      ca me fait penser a cette phrase de Voltaire:
      "L'univers m'embarrasse, et je ne puis songer, que cette horloge existe et n'ait point d'horloger”

      Val

      Supprimer
    17. Pourquoi faire partie d'une religion? En quoi ce n'est pas suffisant de croire à titre individuel qu'il y a une conscience créatrice de tout?

      Supprimer
    18. A mon avis, c'est au départ parce que la majorité des personnes qui croient qu'il y a une "conscience créatrice de tout, ont envie d'aller plus loin et de savoir à quoi elle ressemble. En ce sens, les religions existantes leur en propose chacune une image, et autour, des dogmes et un système de relation avec cette "conscience créatrice" à laquelle ils adhèrent ou non.
      Mais effectivement, sur le plan théorique, il parait tout-à-fait possible de croire qu'il y a une conscience créatrice de tout et ne pas adhérer à une de ces religions là . Cependant, d'une certaine manière cela revient quand même à 'inventer sa religion individuelle.

      Marc.

      Supprimer
    19. pourquoi faire partie d'une religion? maist parce que c'est plus rassurant de penser qu'il y a quelque chose après la mort, qu'il est plus facile de mettre ses propres erreurs sur le compte de la volonté divine que de les assumer, qu'il est plus flatteur de penser qu'un dieu nous a créé plutôt qu'un accident génétique, et que le "prêt à penser" a beaucoup de succès aupres des simples d'esprits, comme on peut le constater tout les jours..
      poumo-thorax

      Supprimer
    20. Poumo-Thorax, nous avons le même avis.

      Supprimer
    21. Marc, les religions ne proposent aucune relation, de près comme de loin, puisqu'elles n'en savent pas plus que tout le monde s'il y a ou pas une conscience créatrice de tout.

      Supprimer
    22. oui, la religion est plus un moyen de contrôle collectif qu'une recherche spirituelle, bien qu’appâtant le gogo en lui fournissant des réponses à des questions qu'il ne se serait jamais posé sans religion afin de lui donner l'illusion de s'élever.
      nota: je classe l'église de naziologie d'alain soral dans les sectes, pas dans les religions...
      poumo-thorax

      Supprimer
    23. Kami, je ne sais pas quelle est pour vous la définition de "religion". Au sens du Larousse, religion = ensemble de croyances, de dogmes et aussi de rites. Les rites dans les religions qui prônent l'existence d'un ou plusieurs dieu(x) consistent bien à ouvrir une communication avec le divin via les sacrifices, célébrations, chants, ... (je ne saisis pas ce que vous entendez par le fait que les religions ne "savent pas plus que tout le monde s'il y a ou pas une conscience créatrice de tout " car nombre d'entre-elles, dont les religions juive, chrétienne et musulmane répondent de façon affirmative à la question de l''existence d'une conscience créatrice de tout puisqu'elles se fondent sur le principe de l'existence d'un Dieu créateur. On n'est pas là dans le domaine du "savoir" car le "savoir" puisque le "savoir" se limite aux textes et à la réflexion philosophique. On est du domaine du choix qui se base, fot de ces textes et de la réflexion au choix.

      Poumo Thorax : Il ne faut pas négliger l'importance du côté rassurant des religions vis-à-vis de ce qui se passe après la mort c'est clair, mais réduire l'origine des croyances à cette seule motivation de la part de seuls simples d'esprit est pour le coup très réducteur. J'ai cité un certain nombre de penseurs et philosophes croyants dont il est certain que leur recherche de sens est sincère, hors de portée de "simples d'esprit" et qui ne se cache derrière aucune peur (relisez-les)!. D'autre part qu'entendez-vous par "accident génétique"? Avec une telle explication, certains vous rétorqueront que si l'univers a son origine dans un "accident génétique", cela présuppose l'existence de gènes auparavant, ce qui fait que ça ne répond toujours pas à leur question "Pourquoi l'univers plutôt que le néant"?

      Marc.

      Supprimer
    24. marc, j'aurais certes dû dire "hasard d'une mutation" plutôt qu'"accident", mais le sens est proche et j'ai voulu être concis. et la religion a pour origine une interprétation de la réalité donnant des réponses simples à des questions qui le sont moins, et c'est en ce sens que je parlais de simples d'esprits, termes faisant aussi référence à: "heureux les simples d'esprits, le royaume des cieux leur appartient", qui est quand même conforme à mon interprétation...
      j'aurais pu dire à la place "paresseux des neurones" mais c'est un peu réducteur et insultant...
      quand aux grands penseurs de la religions, avouez quand même qu'ils sont très rares, et souvent conformes à l'esprit du pari de pascal quand ce n'est pas le mode de pensée des illuminatis (là, ça va couiner, mais je le dis quand même) ...
      poumo-thorax
      poumo-thorax

      Supprimer
    25. J'essaie d'apporter un peu d'éclairage sur la dernière phrase de ma réponse à Kami, car, après relecture, je m'aperçois que ça manque terriblement de clarté. Je voulais dire que la réponse à la question de l'existence ou non d'une puissance, d'un esprit ou d'un dieu créateur n'est pas selon moi du domaine du "savoir" si on donne à "savoir " sens "connaissance prouvée scientifiquement" du terme, mais du domaine de la conviction personnelle, nourrie, si possible, nourrie de la réflexion philosophique sur le sens de l'existence qui est là pour aider à se faire une opinion.

      Marc.

      Supprimer
    26. la religion est le domaine de la croyance, pas du savoir; elle peut même être le pire ennemi du savoir, comme on en a eu mainte fois la preuve avec l'inquisition et leurs homologues musulmans les talibans; c'est même le thème du roman "le nom de la rose".
      et "je crois" est philosophiquement l'antonyme de "je sais"...
      poumo-thorax

      Supprimer
    27. poumo-thorax,

      " la religion a pour origine une interprétation de la réalité donnant des réponses simples à des questions qui le sont moins"

      Je ne suis pas d'accord avec cette définition. Déjà on ne peut pas parler de "la religion" car il y en a de nombreuses et extrêmement variées. Ensuite ,pour moi, les religions ont pour origine les croyances qui sont les conséquences de questions existentielles, elles mêmes nourries dans le monde moderne de la pensée philosophique qui pousse inévitablement à se poser la question de l'existence une puissance créatrice et d'avoir envie d'y répondre.
      pour ceux qui répondent oui à cette question, les religions qui en découlent ne proposent pas que des réponses simples. M'intéressant à la philosophie et par voie de conséquence à l'histoire et au contenu des religions, je vous garantie que ces réponses sont même parfois très complexes.

      "je parlais de simples d'esprits, termes faisant aussi référence à: "heureux les simples d'esprits, le royaume des cieux leur appartient", qui est quand même conforme à mon interprétation"...

      ... qui n'est pas conforme au texte, mais à la caricature que certains ont voulu en donner. Le texte exact tiré de l'évangile est "heureux les pauvres en esprit". "esprit" signifie ici "spiritualité" et non "intelligence", la "pauvreté spirituelle" est à comprendre ici comme "disponibilité" .


      "quand aux grands penseurs de la religions, avouez quand même qu'ils sont très rares, et souvent conformes à l'esprit du pari de pascal quand ce n'est pas le mode de pensée des illuminatis (là, ça va couiner, mais je le dis quand même) ...

      Non, je ne pense pas qu'ils soient plus rares que les autres, mais je n'ai pas dressé une liste de tous les penseurs et philosophes et fait l'enquête, toutefois, c'est vrai qu'ils s'inscrivent dans le "pari de Pascal", mais ça me paraît logique. Dans la mesure où on ne peut ni démontrer Dieu ni son contraire, le choix de la Foi est d'une certaine façon de l'ordre du pari.
      Mais ne diriez pas ça à Jean Guitton par exemple qui appuie sa croyance sur une seule logique philosophique qui le fait aboutir à cette conclusion

      Marc.

      Supprimer
    28. "la religion est le domaine de la croyance, pas du savoir";

      C'est guère différent de ce que j'ai écrit en remplaçant "croyance" par "conviction" et "savoir" par "connaissance scientifique" mais je vous ferais tout de même remarquer que "savoir" a plusieurs significations, de même que "croyances". dans la mesure où on a affaire à un domaine non démontrable scientifiquement (exemple: aujourd'hui, je "sais " que j'aime ma femme ou je "crois" que j'aine ma femme ????)

      "elle peut même être le pire ennemi du savoir," On est d'accord, si les les religieux ont le pouvoir et craignent que l'avancée des sciences remettent en cause les bases de leur religion.

      Supprimer
    29. Oublié de signer...

      Marc..

      Supprimer
    30. Simple d'esprit est effectivement une des interprétation, mais le terme pauvre en esprit est encore pire: il veut dire que moins une personne est dotée de spiritualité, plus il a de chance d’être admis au royaume des cieux; donc être athée, et de fait sans spiritualité, est un passe VIP pour le paradis, alors? et votre interprétation du terme en "disponibilité" est assez
      amusante, disponibilité (intellectuelle) étant souvent associée à "cerveau en jachère.."...
      et jean Guitton étant mort en 1999, et à moins qu'il ait pratiqué la métempsychose, il aura donc du mal à me répondre quoi que je lui dise... et pour la croyance basée sur une seule logique philosophique, il va quand même dans cette logique de Bergson à Heidegger....ça ratisse large... de toute façon, de "Fondements de la communauté française" à "Celui qui croyait au ciel et celui qui n'y croyait pas", il toujours ratissé très large
      poumo-thorax

      Supprimer
    31. et pour le la religion apportant des réponses simples aux mystères de la vie, c'est quand même
      le fondement du paganisme, et transparait bien dans les religions monothéistes, avec la notion de péché (cause) et de rédemption (effet) pour expliquer les accidents de la vie...
      poumo-thorax

      Supprimer
    32. "Simple d'esprit est effectivement une des interprétation",
      dans le cas précis,ce n'est pas une interprétation mais une erreur de traduction..;

      "mais le terme pauvre en esprit est encore pire: il veut dire que moins une personne est dotée de spiritualité, plus il a de chance d’être admis au royaume des cieux".
      Non, vous m'avez mal compris ou je me suis mal exprimé. Cela veut dire que plus une personne est disponible à accueillir Dieu, plus elle a de chance d’être admis au royaume des cieux. La disponibilité n'est pas celle du cerveau en la matière. Ce qui empêcherait la disponibilité serait plutôt 'orgueil (le fait de croire tout savoir) ou la sécheresse de cœur.

      "jean Guitton étant mort en 1999, et à moins qu'il ait pratiqué la métempsychose, il aura donc du mal à me répondre quoi que je lui dise"

      C'est bien pour ça que j'ai employé le conditionnel..

      "il va quand même dans cette logique de Bergson à Heidegger....ça ratisse large... de toute façon, de "Fondements de la communauté française" à "Celui qui croyait au ciel et celui qui n'y croyait pas", il toujours ratissé très large".

      Je n'ai jamais dit le contraire. tous les philosophes ont des maîtres à penser. mais il a quand même apporté nettement sa propre pierre à l'ensemble de ce courant de pensée philosophique.

      "et pour le la religion apportant des réponses simples aux mystères de la vie, c'est quand même
      le fondement du paganisme, et transparait bien dans les religions monothéistes, avec la notion de péché (cause) et de rédemption (effet) pour expliquer les accidents de la vie..."

      Ces réponses là ne tombent pas comme ça simplement pour répondre à une question existentielle. Elles ne peuvent pas se dissocier d'ensembles théologiques qui conduisent à ces réponses de la part des croyants, ensembles que de mon côté, je ne qualifierais pas de "simple". C'est ça que j'ai voulu dire.

      Marc

      Supprimer
    33. Débat intéressant.

      Il est clair moi qu'il faut oublier la notion d'espace-temps (pas de passé-présent-futur, ni de cadre pouvant contenir le tout) quand on aborde le sujet de la création, qu'elle soit faite volontairement par une entité ou par des causes qui provoquent des effets.

      La plupart des gens préfèrent appartenir à une croyance que de reconnaître et de dire "Je ne sais pas"...

      Supprimer
    34. oui, marc, si la religion était une chose simple, cela se saurait... :D
      mais on peut quand même dégager un schéma-type: la religion répond toujours à un questionnement de l’être humain sur son environnement, sa condition, et son existence;
      ça, c'est simple... mais les réponses à "qui suis-je, d'ou viens-je et ou vais-je?" de la religion peuvent prendre des formes absconses, et c'est là ou ça se complique.
      en plus, à la base, les "religions" concernait des esprits de la nature, ou élémentaux si vous voulez,avec lesquels l'homme primitif devait composer pour sa survie par des incantations, des dons, etc...... ces esprits sont devenus au fil du temps des divinités, avant d'aboutir il y a peu au sens historique du terme à une divinité unique;et comme l'homme n'est pas simple, il en a déjà créé trois successifs: Yahvé, Dieu, et Allah... (et Elvis et Mickael Jackson, si vous voulez...)
      poumo-thorax

      Supprimer
    35. sauf major tom qui a retrouvé une totale liberté de pensée cosmique vers un nouvel âge réminiscent....

      Supprimer
    36. AHHHHHHHHHHHH je suis plié de rire!

      Supprimer
    37. arf! "Skippy", le grand gourou, ça irait bien comme surnom à alain soral...
      poumo-thorax.

      Supprimer
  3. En France les élus devraient être aussi ferme qu un maire de la banlieue de Montréal. Des musulmans avaient demandé la suppression du porc dans les cantines des écoles. Ce maire leur a répondu dans un courrier de 2 pages que je vous résume, que les canadiens avaient la gentillesse et la largesse de les recevoir, que s ils étaient au canada c est qu ils avaient choisi le mode de vie du canada mais qu il ne les retenait pas qu il y avait plein de pays musulmans prêts à les recevoir.
    Je trouve ce maire très courageux dommage que nos élus ne le soient pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, ce n'est pas qu'un problème de courage, c'est de la démagogie électorale qui va dans le sens de la trahison du peuple français... Qui n'a qu'à se taire et contempler.

      Supprimer
    2. Il est très courageux (ou inconscient?) car il risque de se faire trucider par un 'terroriste illuminé'.
      Un élu ne devrait pas avoir à prendre ce genre de risque; la loi devrait mieux protéger la vie publique contre les revendications religieuses ou communautaires.
      En d'autres termes, toute personne effectuant une revendication d'ordre religieuse ou communautaire devrait pouvoir être inculpée et condamnée par la justice; car ce genre d'acte est totalement contraire à notre République.
      Et il faudrait un organe administratif dédié qui s'occuperai de porter plainte devant la justice.

      Supprimer
    3. Et bien je pense au contraire que non seulement un elu ou meme tout autre personne doit etre prete a prendre ce risque. Parce qu'au cas ou vous n'auriez pas remarqué, il est impossible d'assurer une securité totale contre le genre de fanatiques que vous mentionnez.).

      C'est aussi une question de rapport de force. Si vous n'avez pas de force, evidement , le probleme se regle vite...

      Mais vous n'avez pas tort sur l'application de la loi.
      Parce que la loi est deja bien pourvue pour lutter contre les communautaires etc...
      Mais on ne l'applique pas, et pire on s'apprette a la modifier dans pas mal de cas.)

      Supprimer
    4. APolitic, un élu doit s'exprimer de cette manière quand c'est comme ici nécessaire. Il n'est pas "élu" par les gens pour faire que demander à des services d'appliquer des textes qui ne sont pas de lui, ou alors un robot ferait tout autant l'affaire...

      Supprimer
  4. A POLITIC/ encore un ,qui est dans la moderation:diabolo grenadine, vous connaissez? je sais c'est dégueulasse, et rien ne vaut une bonne bière(une vraie) surtout de ce temps ensoléillé qui devrait nous rendre plus sympathique et moins vindicatif au vu de certains sujets:
    le coran devrait etre interdit en france??????????????et mon cul ,c'est du poulet? ou vous avez décidé cela? tout seul dans votre salon entre une lecture de rivarol et de valeurs acteul? monsieur A POLITIC, si j'allais dans votre sens qui n'est que traduction d'un islamophobe a peine cahé.
    alors, si on interdit le coran, il faut faire de meme avec le talmud,la tohra: PAS DE DEUX POIDS DEUX MESURES.
    ce n'est pas ces livres qui posent problème, ce sont ce que les humains en font de leurs lectures propre: et comme l'humain est souvent mauvais (si!!si!!) il le tourne a leur propre sauce qui les arrangent.
    mon dieu est le christ,si je peux appeler jesus christ dieu: c'est lui qui est au dessus de nous(pour moi) spirituellement, je crois en lui, je lui parle au moins une fois par semaine (ainsi que marie) 2 minutes, dans une église sans gener personne: privé! cela doit rester privé, et la je suis d'accord, ceux qui en font du prosélitisme et qui matraque le cerveau d'autrui: oui eux doivent etre recadré.
    la religion est une connerie pour ceux qui sont mal dans leurs peaux: ceux qui la pratique sereinement, c'est autre chose,mais helas ,c'est une minorité de gens.
    nous sommes en 2015, et nous devrions plus parler comme nous le faisons de ces putains de religion: musulmane,juive et catholique: car elles sont travestient par la connerie humaine.
    NO RELIGION because my loosing religion....................

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "je lui parle au moins une fois par semaine"

      AH AH AH. J'ai l'impression de lire ce que dit Florent Brunel dans le sketch de "Les Inconnus".

      Supprimer
    2. Losing et non loosing. To loose, signifie, détacher ou relâcher et non perdre.
      Do not speak English if you do not know how to write it.

      Oui, il faut faire la même chose avec toute les religions, même si nos racines chrétiennes se doivent d'être respectées parce que notre société s'est construite par cette voie et que dans l'absolu, la Chrétienté est un peu moins intolérante que les autres.

      D'autre part, je lis Valeurs Actuelles, c'est le moins corrompu de tous (cela ne veut pas dire qu'ils détiennent la vérité). J'en suis donc fier.

      Laurent

      Supprimer
    3. Amusant de voir "L'effet soralo-dieudonnesque" sur l'iguane (Meme au niveau de l'emploi de certaines expressions).

      Le mot "islamophobie" a ete inventé par Khomeini a propos des femmes qui refusaient de porter le voile en Iran. Il a ete importé en Europe pour imposer une interdiction du blaspheme (Par rapport a l'islam) avec une habile modernisation semantique...

      Il inclue d'ailleur une dimension psychiatrique ("phobie") qui promet...
      "Les mecreants a l'hopital psychiatrique".

      Supprimer
    4. major tom
      << ou vous avez décidé cela? tout seul dans votre salon entre une lecture de rivarol et de valeurs acteul? >>
      Je n'ai rien décidé je propose, et à chacun de fournir une argumentation pour ou/et contre.

      << qui n'est que traduction d'un islamophobe a peine cahé >>
      << ce n'est pas ces livres qui posent problème, ce sont ce que les humains en font de leurs lectures propre: et comme l'humain est souvent mauvais (si!!si!!) il le tourne a leur propre sauce qui les arrangent.>>
      Non mais vous avez lu le Coran ? (et je mets de côté la sunna des hadiths qui alors là ...)
      Si un bon musulman est celui qui adhère aux règles édictées par ne serait-ce que le Coran, alors oui je suis islamophobe à 100% !

      << alors, si on interdit le coran, il faut faire de meme avec le talmud,la tohra: PAS DE DEUX POIDS DEUX MESURES >>
      Je n'en ai lu que certains extraits et oui, ces textes et les commandements qu'ils contiennent sont sur certains points non conformes avec nos lois; une interdiction ou une modification peut tout à fait s'envisager, comme pour le Coran.

      Supprimer
  5. "la religion est une connerie pour ceux qui sont mal dans leurs peaux: ceux qui la pratique sereinement, c'est autre chose,mais helas ,c'est une minorité de gens."

    Il me semblait que vous étiez contre les amalgames et vous en faites également. Il y a plusieurs centaines de milliers de personnes qui pratiquent une religion en France, majoritairement catholiques, et ce ne sont pas en majorité des excités mal dans leur peau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fanatisme anti religieux rejoint le fanatisme des religieux....

      C'est aussi du fanatisme.

      Supprimer
    2. Je ne suis pas un fanatique anti religieux (les gens peuvent croire tant qu'ils ne cherchent pas à imposer plus ou moins ces croyances aux autres), mais je trouve que c'est assez différent du fanatisme religieux.

      Le fait de se poser des questions existentielles n'est pas la propriété exclusive des religions.

      Supprimer
    3. extremement bien répondu mr kami a mr harry callahan qui est aussi quelques fois dans l'exces de langage.
      ANONYME/ Pardon! oui losing et non loosing: autant pour moi anonymous qui n'est point secoué mais qui fait mousse tout de meme:
      je suis d'accord avec le fait que vous soyez d'accord avec moi.
      ainsi que monsieur A POLITIC: oui si l'ont applique a 100% le coran, il doit etre au meme rayon que mein kamf ou le dernier livre de gerard darmon sur son père dont ont n'en rien a secouer de sa vie a la con,aini que darmon lui meme, acteur a deux balles.
      je pense aussi que la bible est le texte le plus soft: quoique! il y a des passages bien violent (tout de meme) mais je suis en accord avec mon cousin de chine (kami) je me fous royalement que quiconque pratique sa religion, mais qu'ils nous laissent (nous les modérés)dans notre perplexité vis a vis de ces religions.
      enfin: harry callahan, ce n'est pas du dieudonné ou du soral dans le texte, c'est seulement une approche de ce qu'ils peuvent aussi penser sur certains sujets: car si je me suis définitivement éloigné de ce connard de alain soral, et que je suis en intérrogation avec dieudonné: il y a des lectures qui nous rassembles: et d'autres qui nous éloignent: comme avec eric zemmour,michel onfray,natacha polony et meme jean luc melenchon: ces quatres cité precedement que j'aime bien, mais dont je ne suis pas toujours d'accord avec leurs langages et analyses.
      h!!soleil!!oh!!!sea sex and sun: 18 ANS A LA LIMITE TU m'exites????????it's joke!

      Supprimer
    4. "mais je suis en accord avec mon cousin de chine (kami)"

      Tu devrais réviser la géographie, même si je connais aussi assez la Chine.

      Supprimer
    5. Si vous vous eloignez de ces types, n'utilisez pas leur expressions typiques.
      Ca ne pese pas grand chose, mais c'est deja ca...

      Supprimer
  6. Provocation supplémentaire. Cela prendra fin lorsque l'on cessera de vouloir mélanger l'huile à l'eau.

    RépondreSupprimer
  7. pour revenir au sujet, comme le coran est une auberge espagnole ou l'on n'y trouve que ce qu'on y apporte,
    et qu'il dit tout et son contraire, puisque la moitié des sourates y figurant expliquent clairement que l'autre moitié des sourates y figurant ne sont que des sornettes (veridique...lisez le bien...), il est normal que la majorité des musulmans se contentent des fêtes religieuses et aillent très peu à la mosquée, et que les intégristes musulmans soient complétement tarés..
    poumo-thorax

    RépondreSupprimer

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre commentaire.

Nous apprécions tous les commentaires et toutes les opinions. Toutefois, le langage "SMS" n'a pas sa place ici. Nous vous remercions de rédiger votre message de façon à ce qu'il soit lisible, argumenté et compréhensible pour tout le monde.
Nous vous demandons également de rester dans le sujet de l'article concerné.

Les attaques personnelles, la diffamation, les propos racistes, le spam et/ou plus généralement tout ce qui peut être répréhensible au regard de la législation Française n'ont pas leur place ici. Les commentaires peuvent donc être soumis à validation ou supprimés sans préavis.